30 PIGES de LUTTE '' PRO ''

dimanche 15 mars 2015

La '' POMPE '' , Bauchat....Aurélie....et tant d ' autres

                                                Caserne  Chaligny  ,  Première  compagnie
 
En 1894, le sergent BAUCHAT est mort au feu dans les circonstances suivantes :
“ Le 11 février 1894, vers 10 h 30, se trouvant dans la cave des établissements Villemorin-Andrieux, du 115, rue de Reuilly, à Paris, le sergent BAUCHAT allait remonter lorsque tout à coup une explosion formidable le jeta à terre ainsi que d’autres caporaux et sapeurs.
On se précipita à leur secours, on emporta le sergent inanimé. Tous les moyens furent employés pour le rappeler à la vie, mais il avait déjà rendu le dernier soupir ”.
Le sergent BAUCHAT fut inhumé dans le tombeau des Morts au Feu du régiment de sapeurs-pompiers de Paris.
En à peine six années de service, ce jeune sergent totalisait neuf citations à l’ordre du régiment, et une mention honorable suite à sa conduite héroïque.
Le courageux sous-officier eut droit à des funérailles grandioses à Notre-Dame.
Dans le 12e arrondissement de Paris, la rue des Buttes sera rebaptisée rue du Sergent-Bauchat par délibération du conseil municipal du 19 octobre 1894, et en 1896 par un arrêté du préfet de la Seine.

                              .......................................................................................

                                                      Caporal  chef   Aurélie   SALEL

Que le JT boude le décès et l'envoi entre la vie et la mort de 2 pompiers de Paris sur intervention me choque mais ne me dérange pas.
En effet la BSPP ne compt...e pas dans ses rangs de multiples médaillés olympiques ultra connus, elle ne compte pas non plus de multi millionnaires au comportement indigne. Ni même de personnages politiques qui nous mentent et nous volent...ou des barbares sanguinaires etc...
Elle ne compte que des hommes et femmes normaux qui ont une passion commune: celle d'exercer le plus beau métier du monde... au péril de leur vie!
Aujourd'hui mes pensées ne sont pas pour les médias, qui ont déjà fait de la BSPP leur "Une" pour l'écraser dans l'affaire de l'équipe spéciale de gymnastique. Elles sont pour la famille et les amis d' Aurélie Salel, pour le centre de secours du Caporal-chef Salel, lourdement affecté. Car avant d'être un drame médiatique, un militaire qui tombe au feu ou sous les balles est toujours un drame humain. Cette intervention laissera toujours un douloureux vide...
La BSPP n'a pas besoin du JT pour honorer ses morts.
Le lundi matin, le nom d 'Aurélie Salel résonnera à jamais dans les casernes de Pompiers de Paris, lors du solennel appel des morts aux feu...
Je croise aussi les doigts pour son servant qui se bat pour sa vie...

                                                                                                                     Yann   Millot
                                                                 .....................................


L'un des deux sapeurs-pompiers de Paris, blessés hier sur un feu dans un pavillon à Livry-Gargan, en Seine-Saint-Denis, est décédé.
« Alors qu'ils intervenaient sur la commune de Livry-Gargan, pour un feu de pavillon, deux sapeurs-pompiers de Paris ont été grièvement blessés ce soir », a déclaré monsieur Bernard Cazeneuve,  ministre de l'Intérieur, vendredi 13 mars.  Les secours de la 14e compagnie du premier groupement d’incendie de la BSPP intervenaient pour un feu de pavillon au 162, boulevard Édouard Vaillant à Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis). Le feu intéressait les deux niveaux, les combles et la toiture d’un pavillon d’une surface de 40 m2 qui a été éteint au moyen de trois lances, dont une sur un bras élévateur demandé par le Cos. À l’heure ou nous communiquons sur ce dramatique accident, nous ne connaissons pas encore les circonstances de l’accident, dans lequel, deux sapeurs-pompiers de Paris on été gravement brûlés. Leur pronostic vital est engagé. Médicalisés et évacués par Dragon 75, l’hélicoptère de la Sécurité Civile, le caporal-chef  Aurélie Salel, une jeune femme de 26 ans, perdra la vie  suite à ses blessures. C’est la première femme morte au feu dans la prestigieuse unité.
Le deuxième sapeur-pompier, un homme, est toujours hospitalisé dans un état grave.
Toute l’équipe de SOLDATS DU FEU magazine, exprime par ce message, tout leur  soutien à leurs frères d’armes de la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris et adresse ses plus sincères condoléances à la famille de la défunte.
                 .......................................................................................................................................

Premier  à  gauche  .
Le  Capitaine  Peyraste , perdra  son  fils
lors  d ' une  des  manoeuvres  quotidiennes ,
dans  les  casernes  .
                                                                     .......................

                                                 Vu   du   haut   de  la  grande  échelle.......

                   http://alpra.blogspot.fr/2012/05/la-pompe-n-est-plus-ce-qu-elle-etait.html

                                                             ................................................

                            Henri  DEGLANE  Champion  Olympique  de  lutte  à  Paris  en  1924  ,
                            Jacques  DUCRES   Champion  Internationnal  de  poids  et  haltéres
                            Jacques  PECHEUR  (  Spartacus  ,  champion  de  France  ,
                            Ben  CHEMOUL  ,  de  père  en  fils  ,  Voreux  ,  Despres  ,  Decavel  ,                   Bailleux  ,  Poirier  , Sauvageot  ,  Marchand  , Cabellec  ,  Asquini  ,  Plantin  , Blanchard  ,  Bruneau   etc......(  Liste  à  actualiser  avec  ton  aide  )
                          Ainsi  que  de  nombreux  champions  ,  toutes  disciplines  confondues 
            ont  eu  la  fierté  d ' appartenir  à  la  grande  famille  des  Sapeurs  Pompiers  Français  .
                                                ........................................................................

                                                                         .............................


                                          .................................................................................

Hommage  des  anciens  lutteurs  et  pompiers  d ' ALPRA
( Page  de  Round 13  __  sortie  à  noël  2015  )
 
...........................................
 
 
 
On  notera  que  Robert   ,  invité  d ' honneur  d ' ALPRA
 
fait  également  parti  de  la  grande  famille
 
des  Sapeurs  Pompiers  de  Paris
 
et  de  celle  de  la  lutte  .
...............................
 

BRAVO     la     ''   POMPE   ''

 
MERVEILLEUX ROBERT MARCHAND !!! Il l' a fait et a établi une marque de référence : 22 K 547 dans l'heure à 105 ANS !!!! en n'étant qu' à 90 % , suite à une chute chez lui , la veille !!!!
 
 
 
...................................................................................................................
 

JO  de  PARIS  en  1924

Henri  DEGLANE  est  champion  Olympique  de  Lutte
 
5  ans  plus  tard  ,  un  jeune  Pompier  fait    so  ''  instruc  ''
 
il  se  nomme  Robert  MARCHAND
 
Il  fera  ses  classes  ,  à  un  poil  (  de  sapeur  près  )
 
avec  Désiré  Vandersipp  et  Albert  Ben  Chemoul   .

Edifiant.....non

.............................................................................