30 PIGES de LUTTE '' PRO ''

jeudi 10 janvier 2019

ROUND 16 ( 2018 ) AMATEURS





















.........................................................................
....................................................................

http://alpra.blogspot.com/2019/01/round-16-2018-professionnel.html


............................................................................................................................


















dimanche 6 janvier 2019

ANECDOTES des LUTTEURS ( amateurs et Professionnels )

Dans  un  désordre  absolu  ,  les  lutteurs  évoquent  des  petits  morceaux  de  tranche  de  vie  .  Mis  bout  à  bout......de  quoi  faire  un  Best  Seller  .
Ouvert  à  tous  ,   il  y  a juste  à  se  souvenir.....et  a  l ' écrire....
Presque  tout  est  permis....  même  les  fôtes  d ' ortographe   

Dans l'immédiat , et pour répondre à la demande de certaines personnes n'étant pas membres d' A.L.P.R.A , nous survolons , en parcourant quelques pages de la "revue maison" " ROUND " décrit de façon artisanale , un siècle de Lutte , permettant de comprendre pourquoi les meilleurs FRANCAIS , et beaucoup d'autres , on dû sortir leur croûte en devenant Lutteurs Professionnels .

c ' est le rôle du magasin aux souvenirs d ' ALPRA , ce qui explique cette avalanche de documents . Avant que ceux qui l ' ont vécu , ne soient tous disparus

.............................................


A mes amis "Bob" Plantin et Christian Joly.Comme promis, une anecdote que j'ai vécue, et qui fait partie des " contes du Nord " .A Roubaix, ma ville natale, vivaient 2 frères qui étaient de véritables forces de la nature ! Les frères GILMANT étaient d'une force herculéenne hors du commun !..Tous deux travaillaient pour une minoterie, et déchargeaient des camions les sacs de farine pour les boulangeries. Le plus jeune déchargeait 2 sacs au coup qu'il prenait sous les bras. L'ainé s'était fabriqué un porte faix qui lui permettait de décharger 3 sacs au coup (un sur le porte faix dorsal, et un sous chaque bras, comme son frère...Payé " au sac ", tous deux ne travaillaient que le matin, gagnant tout autant que leurs collègues qui travaillaient plus tard !....Parmi les " Hommes forts ", il y avait aussi les "Forts des Halles " !..Les " viandiers " qui livraient les quartiers de boeuf des abattoirs de Roubaix aux bouchers. Une fois l'an avait lieu, entre ces deux professions, un " Défi des costauds ".Ce " Défi " consistait à transporter 12 sacs lestés de sable, le plus vite possible, entre deux tables distantes de 25 mètres....Chaque "camp" désignait son " champion ",qui s'affrontaient ensuite !...Lors de l'un de ces défi, je fis partie des gamins chargés de lester les sacs avec le sable. Les sacs étaient ensuite pesés et mis sur table " départ ".Espiègle, nous avions décidé de jouer un tour de " pendards " à nos champions. ( le mot Pendard, à l'époque, signifiait " qui mérite d'être pendu !..", autrement dit canaille ! ).Nous savions que la coutume voulait, avant qu'ils ne s'affrontent, que les champions s'abreuvent de quelques pintes de notre bonne bière du Nord !.Profitant de l'absence de surveillance des sacs ( nous avions préparé notre " coup " à l'avance ! ) nous avons rajouté furtivement, dans quelques sacs, des morceaux de fonte provenant de plaques d'égoûts cassées Mais voilà, lors du " tirage au sort " des sacs, ceux qui étaient " sur lestés " furent attribués à l'aîné des GILMANT !..Le concours fût néanmoins remporté par ce dernier !..A l'issue de ce concours, ignorant de la charge additionnelle, il déclara : " je me fais vieux, cela m'a été plus pénible que les années précédentes ! ".....Oui, mais voila ! au " vidage des sacs " la supercherie a été découverte, ainsi que ses auteurs !...Nous n'en menions pas large !..D'autant que nous fûmes " invités " à présenter nos excuses au colosse GILMANT Aîné !;;;Nous nous attendions à nous prendre un " pied au cul " magistral !..Beau joueur, Monsieur GILMANT nous remercia d'avoir ainsi pût battre un nouveau record, et nous invita à prendre un " bock de bière " ( verre à anse courant dans le Nord pour boire une bière blonde, de même que le " calice " pour la bière Brune ! ),, " donc de boire un " pot " avec lui, disais- je !...Ouf ! on s'en est tiré à bon compte ( et avec une bonne cuite, une " biture " comme on dit chez nous ! )....Mémorable souvenir !....Un parmi tant d'autres !....que je vous conterai bientôt !....
André  Daveau

..................................


The vintage French wrestling matches seem to be actual wrestling without story lines or scripts. Real men actually wrestling!!!!

Tom Emberton
Les matchs de catch français vintage semblent être de la vraie lutte sans scénario . Les vrais hommes luttent réellement !!!!

eric dacosta
Quand j'étais plus jeune dans ma cité à Nanterre, je voyais souvent Pierre Bernaert, fan de catch américain, du catch en général je lui disais bonjour à chaque fois que je le voyais, il mimait des coups de manchette, des prises au cou, je le regardais avec mes yeux ébahis. Un jour, je lui ai dis "est ce que le catch c'est du faux ?", Il m'a ensuite montré ses oreilles abîmés, et m'a répondu " regarde ! Tu crois que ça c'est du faux mon petit ?" Sacré Bernaert.
                                             ........................................


salut bob j'esperes que vous allez bien je te suis que des souvenirs pour l'enfant que j'etais voir mon oncle avec toi combattre. la salle d'entrainement je vais te raconter une histoire que j'ai entendu toute mon enfance j'avais 4 ans mon oncle m'a emmener a l'entrainement avec lui la première fois que je suis monter sur un ring vous avez joué toute l’après midi avec moi je me suis endormi dans son taxi et pendant 24 h j'ai dormi mes parents ont fait venir le toubib qui a dit il est juste fatigué laissé le dormir je me rappel de la salle d'entrainement, des bouffes délirantes dans le jardin de mon oncle a morangis prends de toi et de ta famille bises   Jean  Luc  AUBRIOT 

....................

Terminé les barraques de lutte,c,est du passé et pourtant il y a un livre écrire à ce sujet. Une historiette me revient à l,esprit c,était en 1979 à la fete des loges, le 15 aout. Avant l,ouverture, Jckson forme les équipes,parade et hommes du bas..les barrons..Un mec arrive avec son sac,1m90, plus de 100 kg. Il a le crane rasé il est vétu d,un débardeur,Il a des gros bras tatoués..Marche ou crève,ni dieu ni maitre,Paulette pour la vie et autour du cou,des petits traits ou il est écrit "Boureau suivez les pointillés .Il demande à Jackson s,il peut l,embaucher pour la journée.Il est heureux le patron.Il lui demande ses références et s,il sait lutter." 15ans de légion et spécialiste de close combat" qu,il répond le mec.Tu sais faire quoi exactement qu,il demande Jacson.." tout.Avec ma main droite j,attrape les rostons du mironton, il se baisse je lui fais une fourchette aux yeux,je lui prends les oreilles et lui balance un coup de tete entre le pif et le menton de façon à lui casser le pif et les ratiches"..Un tendre.. pas de doute.Jackson est satisfait, il le prend et le nomme Tarras Boulba.Il y a un os, personne ne veut lutter avec Tarras.Les mecs se défilent, ils regardent ailleurs.Sauf un.Je ne dirais pas son nom mais pour la beauté du geste je vais l,appeller Campistron, lutteur pro et ancien lutteur de libre et gréco.Jackson lui demande s,il accepte.Campistron répond qu,un lutteur ne se dégonfle pas. Tarras se désabille. sur la fesse gauche est tatoué" Entrée interdite" Sur la droite"Sans invitation"; Un sacré poete le mec..Le combat commence,Taras gesticule dans tous les sens il n,a pas de garde. Campistron qui est un vieux renard voit la faille mais comme tous les lutteurs savent qu,avec ce genre de mec il ne faut pas lutter à la régulière..D,entrée Campistron lui balance trois manchettes l,attrape par la tete et lui fait la "Strngler Lewis" prise mortelle si elle est appuyée.Tarras est sur le cul tandis que Campistron sort de la barraque en pensant au prochain tour se disant que ça ne va pas etre marrant de se farcir ce Cosaque d,operette toute la journée.Prochaine séance..Parade, musique, Grosse caisse,tambour..Zim zim Bang Bang. Taras a disparu ,il s,est fait la malle sans se faire casquer. De toute façon il n,aurait pas été payé. Jackson n,aime pas les déserteurs



Merci Gilbert
Perso je n'ai pas fait la baraque... Mais bien connu le trône, pigalle, les loges
Souvent pour te voir, un jour un pote de club en goguette à la foire du Trône à voulu monté... Alors qu 'il n' était pas prévu dans l'équipe "du bas"
Jackson l'a fait monté quand même... Il a tiré contre TESSE, qui finalement a été gentil car il aurait put lui faire une vacherie voir cassé qlq chose..... (monte sans être prévu était à ses risques et périls...) finalement bon lutteur il s'en est bien tiré.... Mais avec le cul à l'air car son falzard du costume du dimanche n'a pas résiste...
8 heures du matin , gare de lyon . Direction Genève ou mon copain et moi on doit lutter '' les blousons noirs '' Plus que 5 minutes et le dur va partir............et on voit arriver , avec son sac de plage et ses pompes à l ' intérieur . Ou tu vas René ? Ben , y a un type qui s ' appelle Durand et qui tout affolé m ' a demandé si je pouvais être là dans 50 minutes... et voilà . 22 plombes à G ' nève..........jamais vu ça . Quand je lui ai passé le relais , pas de quartier........les blousons saignaient comme des boeufs , l ' arbitre était allé sur son cu et moi ? Ben , il m ' a retourné le pouce en me passant le relais . J ' ai perdu 2 dates en 15 jours . ( chez les '' pros '' on a eu du pot.........Durand ne l ' à jamais rappelé ) Je persiste et je saigne ( pardon , je signe )


 ;;;;;;;;;;;;;;;;


    
;;;;;;;;;;;;;;;;;;;

Salut Bob. Suite à l,article " on recherche des cons",ne nous faisont pas de soucis, c,est inépuisable, ce n,est pas comme le dernier des Mohicans, y en à plus. Par contre, il y aura le dernier des  alpratiens et personne ne connait son nom. Alpra, magifique organisation crée par nos amis Bob Plantin et  Jacques Rouxe me fait penser à une plage à la fin des vacances,tout le monde se tire malgré le soleil. Pour nous, il n,a plus de soleil ou alors ilest bien pale. Ou est l,époque ou nous étions réunis sur le bateau ou ailleurs. Il y a quelques annèes notre pote Grousset nous a invité à Chantilly, je dis invité donc nous n,avons rien casqué. Il y avait du monde. Quelques temps après, Jacqu
es Lageat dit Jakie Corn nous a invité au Balajo pas pour gambiller mais pour tortorer la succulente bouffe du toujours Grousset. Il déboulaient de partout à la Bastoche, y avait de quoi faire des sacrès affiches. Il y avait un hic, nous étions vioques mais quel plaisir de revoir tous ces anciens lutteurs réunis grace à la dévotion et la passion de Bob Plantin, Jacques Rouxel et autres. Alpra dans toute sa splendeur était réunie. Quand je dis toute sa spendeur je suis gentil il y avait des gueules , pas des gueules d,épiciers comme disait le père Lageat. Alpra, c,était ça, Alpra ne sera jamais remplacé car en activite tous ces anciens ont fait réver des momes. " donc mézigo" Au dernier repas, nous étions 14, c,était trise. Chez Bob à Borme Ils étaient 4 . Un jour, il n,en restera qu,un. Bien entendu nous devons tous avoir une pensée pour notre ami Michel Saulnier monument du catch as catch can de la grande époque Amitiés. Gilbert

adieu poulet......
comment oublier , jeune Pompier de Paris que j ' étais les repas au mess de la PP ( Préfecture de Police ) au pied de notre Dame ou Jean Jourlin racontait , avec humour à toute une petite tribu de lutteurs / flics et pompiers des souvenirs....de haut niveau..










En mai 1965 j,ai participé aux derniers championnats de

france militaires à Antibes.Je faisais mon service militaire dans la marine à Cherbourg.Ne voulant pas etre dans une caserne j,ai demandé les commandos. Pas possible, il fallait etre engagé.Le chef m,a repeché et je me suis retrouvé aux commandos Ajax,Lessivage des coursives des chiottes et autres..Heureusement,il y avait la lutte et j,ai participé aux championnats de France militaire de Gréco.Pour moi c,était une joie pour deux raisons, j,allais lutter et découvrir la cote d,Azur..Nous étions logés à la caserne Dugomier et nous faisions les éliminatoires au Fort Carré et les finales au gymnase avec remise desmédailles par henri Deglane. Je me suis retrouvé avec mes potes du BJ,Rocca,Lutzak, Bourgoin mon futur adversaire en fiinale et autres.Rocca qui était un grand lutteur s,est emparé du titre sans probleme..Par contre..Lutzak qui se faisaitappellerRaspoutine dans le catch et la "bete" à Pigalle a eu le désagrément d,avoir le Gendarme Madelaine comme adversaire. il faut noter que le bon pandore était maintes fois vainqueur faute de concurants dans sa catégorie. Ludzak était dix fois meilleurs que le préposé à la marechaussée.."Je vais me le farcir "qu,il me dit..Je lui réponds que ça ne devrait durer longtemps.." je suis allérgique au poulet,ça me reste sur l,estomac"..Début du combat le bon Lutzak attrape le brave madelaine par les oreilles et lui balance un coup de tete dans le pif..Lutzak viré et Madelaine Champion de France.Quant à moi ça s,est bien goupillé grace aux bons conseils de Sauvageot. Les finales se sont déroulées devant un nombreux publique..Grand souvenir Antibes 19
Luis Béjar Garcia Dommage qu'ici en Espagne avec l'amateurisme qu'il y avait à la lutte, le nombre de combattants qui a généré ce pays qui ont fait le tour du monde en laissant le pavillon espagnol très haut, n'a rien enregistré à la télévision de l'époque des années 60 Et 70 et si tu me dépêches jusqu'à 80 ans il n'y a rien, bien vrai c'est ce qu'ils disaient que nous étions un pays qui était en retard, maintenant peut-être qu'on a trop avancé et que je n'ai rien gagné avec cette avance on ne se souvient Moi, un câlin et je me réjouis beaucoup de tout cela que public, je me réjouis du coeur et me remplit la tête de très bons souvenirs .
LUIS TU AS RAISON . C ' EST DOMMAGE QUE VOUS LUTTEURS ESPAGNOLS , N ' AILLEZ PAS LAISSE PLUS DE TRACE DE VOTRE LUTTE DE TRES GRANDE QUALITE . ALEDO , ici en donne la démonstration . Amitiés à tous nos copains Espagnols en vie ou disparus .

Salut Bob. Ce midi devant mon assiette de frites j,ai pensé à notre copain Rabut. Ma femme étant à l,hosto, j;etais seul à table, je ne sais pas ce qui m,a pris j,ai tenté de mettre mes balustrines dans mon assiette. Pas possible ..Ou je devais poser mon assiette sur mes genoux ou me lever.Le bon Rabut est assis. Après réflexion j,ai pensé que notre ami devait avoir la peau des roustons élastiques et qu,il a du s,entrainer pendant sa jeunesse avec un trou dans les poches et se tirer sur les baloches à longueur de journée. A méditer et à développer. Amitiés.


 Gilbert , à mon avis , si ça ne marche pas avec une assiette , prend une couscoussière grand modèle . Tu demande à la marchande la taille XXL pour burnes de compétiteur . Quand à jeannot , le plus grand des nains....;.il montait sur la chaise . Il montait même sur tout ce qu ' il pouvait honorer............sauf ses Z ' adversaires étaient épargnés..;; Puting , j ' ai eu chaud aux plumes . Par contre toi qui adore le sport , tu peux t ' entraîner à faire des Z ' étirements burnesques . Si ça marche , j ' ai plein de téléphones de nos potes qui seront heureux d ' essayer ta méthode Si ça marche pas avec des frites......tu peux essayer avec de la choucroute ou de la paëlla..........ou du cassoulet ( sur la photo , jean rabut vient de faire rougir la serveuse qui vient de partir en courant , devant RICETTI , ALLARY et KOJIESKI )

en espérant que ce message restera entre nous je voudrais te faire une confidence. Comme tu le sais j,ai fait pas mal de boulots donc un peu dans l,entreprise Jtarquepince..Quelques années passées je me suis aperçu du comportement étrange de certains collègues et surtout des chefs.. Je ne suis pas anti chefs,quoi que. Un soir j,etais de service avec un collègue en protection d,une personnalité qui était "présumée" décédée.Peu importe, les ordres étaient les ordres.Timidement j, en parle au chef qui me réponds" j,veux pas l,savoir." Mon collègue un ancien m,explique qu,il ne faut pas s,inquietter que le chef est contaminé par un virus qui sévit dans l,administration. C,est pas mortel.. qu,il me dit mais attention à toi qui est jeune..J,avais 23 ans..Un matin,je prends ma douche,je suis heureux, c,est le printemps ,il se passe un truc bizare.. Mes baloches jouent des castagnettes.Je vais chez le docteur je lui explique et me répond que j,ai un début de virus. Il me demande ce que je fais,il me répond que je fais un début de pétoche et que le seul moyen de m,en sortir c,est de quitter ma tole..
;
Formidable photo !
Rue Rambuteau
Le quartier Sainte Eustache près des halles de Paris
vers 1900

Merci à Viviane , dont je me suis permis d ' utiliser ce beau document . ( au pied de Saint Eustache , l restaurant Guillomard , ou , avec mes potes on allait à 5 '' plombes du mat '' se taper un réconfortant onglets à l ' échalote .... )


Formidable photo !
       Rue Rambuteau
Le quartier Sainte Eustache près des halles de Paris
vers 1900

Merci à Viviane , dont je me suis permis d ' utiliser ce beau document . ( au pied de Saint Eustache , l restaurant Guillomard , ou , avec mes potes on allait à 5 '' plombes du mat '' se taper un réconfortant onglets à l ' échalote .... )



Je ne sais pourquoi mais je repense à la nuit ou mes potes anglais m,ont laissé quimpé dans le centre de Londres sous la pluie ou je devais rentrer à pinces à Brixton Hill dans une pension de famille qui me faisait penser au château de Dracula. La taulière,une sorcière te filait le tracsir rien qu,en t,ouvrant la porte. Je partageais une chambre,(pas le lit, faut pas pousser..)avec le très drole et toujours de bonne humeur, mon pote Gérard Bouvet qui était arrivé avant moi il luttait dans la banlieue de Londres.Il était assis sur le lit enveloppé d,un drap,il mangeais des gâteaux secs. Il faisait froid,le chauffage était payant moyennant quelques pièces que nous n,avions pas. En plus, il rouspète, me demande ce que je fous, que j,ai du aller au bocsif pendant que lui il se fait du mouron, qu,il m,a gardé des gâteaux, que c,est terminé,plus de voyage sauf le cirque d,Hiver ouCoubevoie.." Ta raison mon bon" que je lui réponds..Deux mois plus tard je repartais avec lui faire un tournée en Espagne.La bas,au moins il y du soleil mais le bon GG n,aimait pas les crudités." c,est fini" qu,il m,a dit, "mes pompes aux clous"

Ben moi mon copain....c ' était tout le contraire . J ' ai eu la malchance en 1959 de tomber en pleine revanche '' des à moi '' les '' p ' tits Français . Impossible de protester...sans risquer un incident diplomatique ( avec bruno Asquini , Manto , Bolzic ) on a préfèré se sacrifier pour notre pays....en gardant notre honneur...mais pas notre virginité . c ' était dur de faire plusieurs parties tous les jours . En plus , elles n ' avaient pas honte...et puis elles Z ' était tellement jolies et musiciennes . Elle voulaient tellement connaître la '' MIOUSIK FRENCH '' et tellement douées que c' était ramollissant , pardon attendrissant . Si tu veux on retourne ensembles à LONDON avant le brexit ( je suis très bréxité rien que d ' y penser ) je te les présenterait , elle ont entre 80 et 90 piges . Plus jeunes que la reine mère..

A Cambridge,j,ai une barre avec une gisquette( pour une foi..). ne jactant pas la langue,en loucedé je passe la paluche.La frangine est contente, moi aussi. Tibor Zackas me fait comprendre qu,elle est plombée et que je risque d,attraper une maladie honteuse.. Si tu veux un panaris chinois..Ca me contrarie,je me tire..Au pub,je vois le bon Tibor en train de rouler une gauffre à la sœur.. Pour les vertueux et jaloux, je précise que je n,étais p
as marié.

c ' est quoi un dody bag ?j
acques Lemoine le dody , tu vas dans un resto , ou tu peux manger à volonté . Tu rempli tes Z ' assiettes et à la fin du repas , tu demande à la tôlière de mettre tout ce qui reste dans des sacs à patates . Surtout tu note bien l ' adresse du resto....pour ne plus jamais revenir

j,ai connu deux lutteurs très pointilleux sur le règlement , Mewis et B Bouvet.Les combats de lutte se terminaient aux vestiaires à coups de chaises.Ils avaient tendance à oublier que la Gréco se lutte de la tete à la ceinture. Mais j,ai quand meme remarqué que le règlement était réspecté vu qu,ils ne se visaient que la tete. De temps en temps,en douce,il y avait une petite morsure du bras suivie d,une torsion des roustons.. On lutte..On lutte..On lutte..

BEN OUI MON COPAIN....c ' est pour ça que la FFLP a pondu ce règlement........la réparation de chaises coûtait trop cher aux Z ' organisateurs . Mais il est juste de dire que les coups de chaise en dessous de la ceinture auraient abattus des forêts de popols

Ps,Collignon contre le suisse Martinetti, ils ont viré les juges se sont saisis des chaises et c,est parti. A part ça ils étaient bons potes.

1956 à Laval ( pas le sinistre guignol de Vichy ) Robin et Lecoq face à Jo Labat et Ami Sola . Je revois toujours cette scène incroyable . Une chaise à l ' ancienne arrive sur la tronche de nos potes , authentique , en 30 secondes ya 50 objets volants sur le ring . Bras cassé pour jojo et points de soutures pour les autres . C ' est à partir de ce jour que les chaises ont dû obligatoirement attachées ensemble . La FFLP avaient avec 20 piges d ' avance , épargnés Halliday ses potes Bécaut et autres...






samedi 5 janvier 2019

ROUND 16 ( 2018 ) PROFESSIONNEL



.......................................................................................................................................


Nostalgie  partagée  avec  nos  amis  boxeurs

https://alpra.blogspot.com/2015/09/n-o-t-r-iboys.html

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////































Bernard  Caclard  décédé  le  2 Avril  2018
Michel  Di  Santo  décédé  le  4  Avril
Jack  de  Lassartesse  décédé  le  11  Décembre  2018




.........................................................................................................................................

http://alpra.blogspot.com/2019/01/round-16-2018-professionnel.html


.......................................................................................................................................